Le numéro de téléphone
à Dnepropetrovsk et dans d'autres villes
  • +49 (208) 376-298-00
  • +7 (495) 639-93-00
  • +7 (812) 424-79-70
    8 800 gratuit mobiles8 (800) 333-03-10
  • +7 (343) 339-47-71
    8 800 gratuit mobiles8 (800) 333-03-10
  • 8 (800) 333-03-10
    8 800 gratuit mobiles+7 (831) 261-38-00
  • 8 (800) 333-03-10
    8 800 gratuit mobiles+7 (3452) 69-21-95
  • 8 (800) 333-03-10
    8 800 gratuit mobiles+7 (8612) 38-85-11
  • +7 (3472) 24-24-19
  • 8 (800) 333-03-10
    8 800 gratuit mobiles+7 (3512) 20-54-09
  • 8 (800) 333-03-10
    8 800 gratuit mobiles+7 (3822) 70-03-03
  • +38 (056) 790-91-90
  • +38 (044) 237-71-11
  • +38 (057) 728-53-24

Nouvelles

Changer le temps

Britannique Liberty House a l'intention de construire en Inde métallurgique de la mini-usine

Britannique Liberty House a l'intention de construire en Inde métallurgique de la mini-usine

La société britannique Liberty House prétend l’entreprise ABG Shipyard. C’est shipyard en Inde, qui a fait faillite. Il a finalement été mis en vente. L’un des principaux prétendants acheter les faveurs britannique de l’entreprise. Il est rapporté qu’elle a l’intention d'ériger à sa place métallurgique de la mini-usine. Mais elle doit terminer avec succès la transaction de vente.

À ce jour, l’usine est venu jusqu'à mettre pleinement à profit le déclin. L’industrie de la construction navale dans le pays traverse une période difficile. Elle connaît une crise profonde. Et il est peu probable que les choses vont changer dans un proche avenir. La puissance de la plante elle-même sont dans un état décent. Parce britannique iron and steel company veut les utiliser autrement. Donc, avec l’aide de l'équipement naval, vous pouvez lever les filets de la cour. Au lieu de l’actuel les hangars d'ériger une nouvelle entreprise. Il va fondre de l’acier reçu de la ferraille.

Jusqu'à ce que le Liberty House, la seule qui prétend обанкротившееся indienne de l’entreprise. Il offre pour lui de l’ordre de 760 millions de dollars. L’usine décent des dettes envers les créanciers. Parce que la restructuration de l’usine est freiné. Son plan étudie le tribunal National corporatif droit de l’Inde. Bientôt il devrait annoncer sa décision.

Auparavant rapporté que la société britannique a l’intention décemment à investir en Inde. Elle veut investir environ 5 à 10 milliards de dollars. L’entreprise veut acquérir des actifs en difficulté. Puis les va restructurer. Ensuite, a l’intention de les inclure dans les internes verticalement intégrées de production de la chaîne. Elle est déjà propriétaire de plusieurs entreprises indiennes.

Regarder toutes les nouvelles
Rappel en 30 secondes.
Gratuit!
Callback